La maquette de Marcigny au XVIème siècle

Comment lire la maquette de Marcigny au XVIème siècle ?

En N° 1, à l’Est, se dresse la TOUR DU MOULIN, datant du XVème siècle.
En N° 2, la CHAPELLE DE LA VIERGE, ou CHAPELLE NOTRE-DAME, à l’emplacement de la salle Paul Jeunet, ou salle du Foyer, actuelle. Le CIMETIERE DES RELIGIEUSES s’étendait au sud de cette chapelle.
En N° 3, l’EGLISE BENEDICTINE, achevée en 1065, détruite en 1796. A noter que le narthex roman avait été démoli en 1777, sur ordre de l’architecte Edme Verniquet, pour construire l’hôtel particulier de la Prieure Anne-Nicole de la Queuille (actuelle maison paroissiale). Les murs de soutènement existent toujours.
• La GRANDE COUR N° 4, et, attenante à celle-ci l’EGLISE PAROISSIELE SAINT-NICOLAS N° 5, sans les nefs latérales actuelles.
En N° 6, les BATIMENTS CONVENTUELS DES RELIGIEUSES, dont le cloître. Certains éléments sont encore visibles de nos jours.
• A droite de la grande cour, en N° 7, des BATIMENTS IMPORTANTS qui abritaient les MOINES BENEDICTINS, aujourd’hui Centre d’Art Contemporain Franck Popper.
En N° 8, impasse de la Boucherie, MAISONS A PANS DE BOIS, datant du XVIème siècle.
En N° 9, à l’extrême sud de la ville, construit entre 1410 et 1420, le CHATEAU-FORT, avec son DONJON, haut de 32 mètres et flanqué de 4 tours, partiellement détruit en 1603, puis au XIXème siècle. Il a été remplacé par l’hôtel de Challonges.
• Tout près, sur la gauche de celui-ci, en N° 10, la PORTE DU DESSUS ou PORTE SAINTE-CATHERINE, entrée principale de la ville.
• De cette porte partait une large voie, appelée GRAND-RUE, qui divisait la ville en deux :
- A gauche, à l’Ouest, la ville et les villageois ;
- A droite, à l’Est, les bâtiments officiels : les monastères, l’église du village, le château-fort.
• Au centre, au N° 11, les HALLES, construites en 1378 et démolies en 1854.
• La cité de Marcigny était close par un haut mur flanqué de tour, dont la TOUR MECHIN ou du QUARRE BRACHET, N° 12, démolie en 1798.

Actuellement, on peut encore voir à Marcigny :

- La TOUR DU MOULIN DES MOINES ;
- Le TRANSEPT SUD de l’église priorale des bénédictines, dans un bâtiment en face de l’entrée de la salle Paul Jeunet, rue des Dames.
- Les MAISONS A PANS DE BOIS, ou COLOMBAGES, près de l’église paroissiale Saint-Nicolas et de la place des Halles. Certaines portent encore leur date d’édification : 1541, 1555, 1610…
- Quelques éléments du CHATEAU-FORT dans l’hôtel de Challonges, rue du Général de Gaulle.
X