Beaux-Arts : collection de sculptures et peintures

Grâce à ses fondateurs et donateurs et au dépôt de l’hôpital, le Musée s’est enrichi d’une belle collection de sculptures, sur pierre et sur bois, et de tableaux.

I – Les sculptures

a) les sculptures sur bois haute époque (XVème au XVIIème siècles) : Statue de Saint Georges à cheval terrassant le dragon, restaurée en 2018 ; statues en bois stuqué de Sainte Ursule et de Saint Joseph provenant du couvent des Ursulines fondé en 1643 et prenant en charge l’éducation des jeunes filles ; très beau Christ roman polychrome et doré d’origine italienne ; Saint Sébastien ; Saint Roch, en bois doré ; art rhénan (La Cène) ; art populaire : Saint Jacques de Compostelle Matamore (= qui tue les maures), très rare.

b) les sculptures sur pierre du Moyen-Age et de la Renaissance
Retable ou pierre d’autel en cours de restauration qui représente le Christ et huit apôtres reconnaissables, pour certains, à leurs attributs (Saint Jacques : coquille, Saint Jean : calice, Saint Pierre : clés, Saint Paul : épée, Saint Barthélémy : couteau).
Vierge en calcaire polychrome ; Saint-Antoine ; Saint-Nicolas ; fonts baptismaux (XVIème siècle ; ange en tunique, ailes déployées) ; divers modillons et chapiteaux.

II – Les peintures

Sainte Raingarde, mère de Pierre le Vénérable, 9ème abbé de Cluny, célérière du couvent de Marcigny, offrant à la Vierge son repas (tradition bénédictine où la Vierge est la centième moniale). Ce repas sera ensuite donné au premier pauvre qui viendra demander asile.
Sainte Marie-Madeleine, restauré en 2016.
La Déploration du Christ, d’après une composition d’Annibal Carrache, restauré en 2007.
Portrait d’un moine bénédictin en habit.
Vierge à l’enfant (école de Dominico Piola, Gênes XVIIème.)
Charles Damiron (Lyon – Saint-Loup d’Artaix).
Portrait de Georges Goutaudier, fondateur de l’hôpital de Marcigny.
X